Skip to content

Accueil > Les trimestres > Automne 2015 > Séminaire « Informatique Scientifique de Besançon » > Programme > T3 > Mise en place d’une infrastructure de données spatiales à la MSHE

Mise en place d’une infrastructure de données spatiales à la MSHE

Orateur(s)
Ernest Chiarello (ThéMA, MSHE)

Résumé
L’objectif est de fournir aux chercheurs un moyen simple de partager des données cartographiques, de manière à mutualiser la production de cartes et permettre leur réunitilisation. Nous proposons que les données cartographiques soient d’abord partagées sur un serveur dropbox-like, basé sur OwnCloud. Ces données cartographiques, ainsi que les métadonnées qui leur sont associées, sont ensuite automatiquement publiées sur une plate-forme basée sur geOrchestra, laquelle intègre un serveur de données cartographiques, GeoServer, et un géocatalogue de référencement de ces cartes, GeoNetwork. Les cartes deviennent alors accessibles aux utilisateurs après exécution de simples requêtes envoyées au géocatalogue. Elles sont aussi accessibles au moyen de web services dont les standards ont été décrits par l’OGC.

L’originalité du projet open-source geOrchestra réside dans le fait qu’il propose d’intégrer ces deux outils complémentaires (GeoServer et GeoNetwork) sur une même plate-forme en intégrant un système d’authentification unique, basé sur CAS, ainsi qu’un visualiseur de carte. L’utilisation de geOrchestra n’est toutefois pas triviale et la publication de couches géographiques reste relativement chronophage, sans compter le fait qu’elle exige de la part une bonne connaissance dans la manipulation de l’outil et des logiciels de géomatique. Notre objectif consiste à masquer à l’utilisateur la complexité du flux de publication pour le rendre transparent et lui permettre de partager telle et telle information géographique avec tel ou tel utilisateur.

Il n’existe pour l’instant aucun paquet binaire permettant une installation simple et rapide de geOrchestra. Tous les composants étant écrits en Java, il est nécessaire de reconstruire les binaires avec maven, opération fastidieuse s’il en est. Les paramétrages des composants annexes, tels que l’annuaire LDAP, le serveur de base de données PostgreSQL/GIS, le serveur Apache, le conteneur de servlets Tomcat, sont également complexes à configurer. Il était donc nécessaire de trouver une solution de contournement pour systématiser les déploiements. L’outil utilisé est Ansible.

Notre travail comporte plusieurs étapes :
- mise en oeuvre d’une IDS basée sur geOrchestra (installation, configuration, paramétrage) ;
- automatisation de l’installation et de la configuration avec Ansible ;
- écriture de scripts basés sur curl pour publier des données et des métadonnées automatiquement vers le GeoServer.

L’environnement de déploiement, "production - pré-production - développement", est basé sur une architecture VMware, gérée par la MSHE.

Durée
20 minutes

Support

PDF - 5.2 Mo